Comment gérer l’équilibre pro/perso ? Mon constat après 10 ans d’expérience.

S’il y a bien une question qui revient très souvent dans les interviews ou articles autour du monde du travail, c’est “l’équilibre vie pro, vie perso”.

La crise sanitaire a démocratisé le télétravail et a par la même occasion participé à gommer davantage la limite fragile entre la vie professionnelle et la vie personnelle.

La question “comment équilibrez-vous vie professionnelle et personnelle ?” je l’ai d’abord énormément posée à mes invités sur le Gratin, avant de me rendre compte que la réponse était toujours la même : “c’est difficile”.

Comme quoi il n’y a pas de secrets…

En effet, pas facile d’être funambule au quotidien. Néanmoins, dans cet article j’aimerais vous donner les quelques astuces que j’ai mis moi-même en place pour me sentir plus équilibrée :)

L’équilibre parfait n’existe pas

Que l’on soit à fond sur son boulot ou que l’on trouve davantage de sens dans sa vie familiale, tout le monde s’accorde à dire qu’il est important de préserver un bon équilibre entre la vie professionnelle et la vie personnelle.

Mais si on est honnête, cet équilibre est extrêmement subjectif. 

Et chacun doit trouver le sien.

Pour moi, on sait que l’on a trouvé un bon équilibre lorsque l’on navigue de manière apaisée entre ses différentes activités personnelles et professionnelles. Quand on a pas de petite voix dans la tête qui nous dit “stop, là, c’est trop”. 

Ce signal d’alarme intervient en général lorsqu’on commence à accumuler des regrets, de l’anxiété ou de la culpabilité.

A ce stade, il est déjà presque trop tard, et il est grand temps de prendre un peu de recul pour décider ce qui est essentiel… et ce qui peut être mis de côté.

Qu’est-ce qu’on garde. Qu’est-ce qu’on quitte.

Il faut faire un choix. Point.

Personnellement (désolée d’être rabat-joie), je ne crois pas du tout à l’utopie d’un équilibre parfait. Je pense même qu’il peut être source de stress pour certains.

Je crois en revanche à la possibilité d’une vie harmonieuse.

Il y a des jours, parfois des semaines, qui demandent que l’on s’implique davantage dans notre travail. Et il y a des également des saisons de la vie où l’on doit porter une attention particulière à ceux qu’on aime, à nous-même.

Selon moi, l’équilibre ne se mesure pas à court terme (il est susceptible de varier plus que la bourse), mais plutôt à moyen et long terme.

Du coup, LA question à se poser est la suivante : “aujourd’hui, au moment où j’écris ces mots : quelles sont les grandes priorités de ma vie” ? 

Pas si simple hein ! Alors je vous explique comment faire tout ça juste après ;)

Faire des choix

Parfois, il vaut mieux s’arrêter pour mieux avancer.

Et pour trouver un bon équilibre, rien ne vaut une bonne réflexion.

On ne s’organise pas de la même manière lorsqu’on a 25 ans, qu’on est célibataire et sans enfant, que lorsqu’on est DRH d’un grand groupe et maman divorcée avec 3 enfants. C’est clair.

Je vais vous proposer un exercice simple.

Prenez une feuille et listez les choses qui sont importantes pour vous. 

Soyez simple et direct. Veillez à ne pas vous oublier vous, votre santé, vos envies.

En effet, Jordan Peterson dans son livre “12 règles pour une vie” nous apprend que selon une étude scientifique nous avons tendance à nous occuper beaucoup mieux des autres que de nous-même.

Il donne cet exemple où l’on va administrer avec sérieux un traitement prescrit à notre animal de compagnie tandis que l’on va oublier de prendre un traitement qui nous a été prescrit à nous.

Bref, face à l’accumulation des soucis du quotidien, on a tendance à s’oublier. 

Je vais faire l’exercice avec vous :

Si je dois faire des choix et vous lister mes 3 plus grandes priorités, ça se résume à peu près à cela : 1. mon mari, 2. Gemmyo & Le Gratin, 3. la santé. 

Oui, il y a une myriade de choses que j’apprécie en plus. Que j’adore faire. Des amis qui me manquent. Des activités qui m’amusent ou me divertissent.

Mais j’ai très vite compris que je n’allais pas pouvoir tout faire et que définir avec précision quelles sont mes priorités me permet de jongler avec plus d’aisance entre mes différentes activités.

L’importance de faire des choix est une des plus grandes leçons que j’ai apprises sur le Gratin.

Se fixer des objectifs

Une fois que vous avez défini quelles sont les activités avec lesquelles vous allez jongler, il est temps de définir quels sont les objectifs pour chacune d’elles.

Lorsque nous avons commencé l’aventure Gemmyo, nous étions submergés d’activités. De plus, j’avais beaucoup de mal à déléguer. Autant vous dire, que mon temps libre tendait vers zéro.

Et pourtant, j’ai réalisé que si je continuais ainsi j’allais complètement me noyer. Pire je risquais le burnout malgré ma passion pour mon métier.

C’est là que j’ai décidé de consacrer quelques heures par semaine à la course à pied.

Au fil du temps, je me suis fixée des objectifs concrets : faire le semi de Boulogne puis le semi de Paris.

Et puis comme mon amour pour le running ne faisait que grandir, j’ai même pris un coach pour m’aider à progresser plus vite. Pour ma satisfaction personnelle, sans pression, juste pour le plaisir de me dépasser.

Si professionnellement il semble plus facile d’imaginer des objectifs, sur le plan personnel, les buts peuvent prendre diverses formes.

On peut par exemple décider qu’on va consacrer le jeudi à voir des amis et entretenir des relations qui nous sont chères, ou encore qu’on va réserver une demi-journée par semaine à son ou sa bien-aimé(e).

Les possibilités sont infinies !

Vous aimez la randonnée ? Top. Alors fixez-vous l’objectif de réaliser une balade en forêt par mois !

Bref le secret de l’équilibre n’est pas de tout faire, mais plutôt de faire de la place dans notre agenda pour nos grandes priorités. 

Accepter que cela prenne du temps

Pour terminer, si vous avez décidé d’avoir un meilleur équilibre entre les différents domaines de votre vie, il faudra accepter que cela va prendre du temps.

L’équilibre se construit dans la durée.

Ici il est question d’élaborer des systèmes, de mettre en place vos propres règles de fonctionnement, de trouver votre juste milieu. 

Et tout cela ne se fait pas du jour au lendemain.

Il y a certes des décisions qui peuvent faire basculer du tout au tout votre vie, mais j’ai remarqué que l’équilibre c’est très souvent un travail de fond.

Acceptez que les décisions que vous prenez maintenant ne donneront des fruits que bien plus tard : dans quelques semaines, quelques mois, parfois même quelques années. 

Et rappelez-vous que dans ce processus, la culpabilité n’est d’aucune utilité.

Non seulement elle phagocyte le temps qui pourrait être alloué à une meilleure organisation, mais en plus elle nous donne une mauvaise image de nous-même qui nous freine dans nos élans d’amélioration.

Je vous livre une évidence, mais qui mérite toujours qu’on la rappelle : le chemin compte plus que l’arrivée. Le plaisir vient du progrès. Pas à pas, avancer vers cet équilibre. Y œuvrer. Et toujours garder en tête qu’il est tout aussi fragile qu’instable.

Je considère aujourd’hui avoir trouvé un équilibre entre vie personnelle et professionnelle. Il n’est pas parfait, mais aujourd’hui, il me convient comme ça. C’est déjà bien vous ne trouvez pas ? :)

Voilà les amis. J’espère que ces petits conseils vous aideront à mettre en place aujourd’hui des systèmes qui construiront une vie plus harmonieuse demain.

Partagez en commentaires vos réflexions sur le sujet et aussi vos astuces personnelles, cela constituera une boîte à idées géniale à partager :)

Bonne semaine et à bientôt !

Pauline

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

2 commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ces articles pourraient vous intéresser :